10 conseils pour observer les oiseaux avec vos enfants

10 conseils pour observer les oiseaux avec vos enfants

20 janvier 2019 0 Par Actibulles

1 – Commencez par observez les oiseaux de votre quartier

Mésange Charbonnière

“Une mésange Charbonnière !”, S’écrie Anaé. Un oiseau vient de se poser sur la mangeoire du jardin.

Toute la famille est postée en observation derrière la vitre de la cuisine. Il faut dire que nous venons tout juste de la construire !

Mésange charbonnière

Il n’est pas toujours facile d’observer des oiseaux en pleine nature. Cependant, vous n’avez pas besoin de vous rendre dans un endroit éloigné pour trouver des oiseaux. Un jardinet de quelques mètres carrés, un parc, une cour, une terrasse ou même un balcon, peuvent faire l’affaire !

La biodiversité de votre jardin

Selon la ligue pour la protection des oiseaux (LPO), il a été possible d’observer en moyenne une dizaine d’espèces différentes dans nos jardins durant l’hiver 2018. Par conséquent, il est intéressant de débuter vos observations par les oiseaux qui vivent près de chez vous. C’est d’autant plus intéressant que certaines espèces peu courantes, comme le Gros-bec casse-noyaux, la Mésange noire ou le Tarin des aulnes semblent apparaître plus fréquemment qu’auparavant.


Gros-bec Casse-noyaux

2 – Profitez du spectacle

Vos enfants s’amuseront du spectacle sans cesse renouvelé des moineaux domestiques qui vivent dans le voisinage des maisons. Généralement, ils sont vifs et batailleur. Ils piaillent et sautillent. Ilss’envolent s’ils sont dérangés, mais s’arrangent pour revenir chiper la nourriture sous les yeux d’oiseaux bien plus gros qu’eux.

Mais attention, les oiseaux sont craintifs !

Pour bien observer les oiseaux, la condition sera de faire en sorte que toute la famille se transforme en statue de pierre ! Y compris le petit dernier qui n’a qu’une envie, celle d’aller jouer avec eux.

S’ils ont été effrayés, il suffit de rester parfaitement immobile. Peu à peu, ils reprendront leurs activités

Moineaux domestiques
Moineau domestique

3 – Quelle est la meilleure période pour les observer ?

La réponse est simple : tout le temps !  Le printemps et le début de l’été sont des périodes de l’année très favorables pour l’observation des oiseaux. Cependant, vous pouvez également pratiquer cette activité en hiver. Pendant la saison froide, les passereaux qui fréquentent les mangeoires sont très faciles à observer dans les jardins.

Mésange bleue
Mésange bleue

4 – Amusez-vous à reconnaître les oiseaux du jardin

Pinson des arbres

Les enfants ont une fascination instinctive pour la nature. Dès leur plus jeune âge, apprenez leur à reconnaître les oiseaux.

Les photos et les enregistrements audio contenus dans cet article sont une première approche pour débuter l’observation des oiseaux de votre quartier.

Pinson des arbres

Une joie à partager en famille

Vous n’avez pas besoin d’être un expert en oiseaux pour aider vos enfants à apprendre.

Apprendre ensemble en famille est une expérience précieuse aussi bien pour les enfants que pour les parents. Bientôt, toute la famille sera fière de reconnaître tous les habitants du quartier : la mésange bleue, le rouge gorge, le pinson, l’étourneau n’auront bientôt plus de secret pour vous.

Cui Cuizz : un excellent site éducatif de la LPO

La Ligue pour la Protection des oiseaux a édité un jeu gratuit à la fois pédagogique et très ludique pour les enfants. “Cui Cuizz“, comme son nom l’indique, est un quiz sur les oiseaux.

Il est possible d’y explorer 6 milieux différents et de découvrir les espèces qu’on peut facilement y observer. (Parcs et jardins, campagne, montagne, zones humides, forêts et littoral)

Au début, seules 5 espèces sur 20 sont disponibles dans chaque milieu. En répondant correctement aux questions qui vous sont posées, vous débloquez le lot d’espèces suivant.

Pour accéder à Cui Cuizz, cliquez ici :

http://jeu-ornithologie.fr/

5 – Comment identifier un oiseau ?

Vous avez plusieurs indices pour reconnaître un oiseau. Consultez les guides disponibles dans les bibliothèques de votre ville ou les sites spécialisés sur Internet.

On distingue généralement les oiseaux grâce à leur taille, la couleur de leurs plumes, la forme de leur bec (sa longueur et son épaisseur) qui indique leur façon de se nourrir, la forme de leurs ailes et de leurs queues, mais également leur comportement et leur chant !

L’ identification d’un oiseau par son comportement

Fréquente-t-il les mangeoires ? Est-ce qu’il sautille sur le sol ? Attrape t-il des insectes en volant ? Est-il est amateur de fruit ? Vit-il en groupe ? Est-ce qu’il remue ou donne des petits coups avec la queue ? Préfère-t-il marcher ou courir lorsqu’il se déplace au sol ?  Apprécie-t-il de manger d’autres oiseaux ? Notez toutes vos observations sur un petit carnet. Dessinez-le ou a défaut, prenez le en photo.

6 – Prenez-les en photo

Si vous avez des difficultés à identifier les oiseaux que vous voyez, prenez les en photo. De cette façon, vous pourrez effectuer des recherches sur Internet en compagnie de vos enfants. Peu à peu, ils apprendront le nom des espèces les plus courantes et seront fiers ensuite de les reconnaître au cours de vos balades.

Rouge-Gorge
Rouge gorge familier

7 – Apprenez le chant des oiseaux

L’observation des oiseaux peut se faire aussi avec les oreilles  ! Amusez vous à reconnaître leurs chants et devinez à quel oiseau chante avant même de l’apercevoir. De la même façon que vous pouvez les prendre en photo, vous pouvez utiliser votre Smartphone pour les enregistrer et les réécouter chez vous.

Les fichiers sons de cet article vous aideront à identifier les petits locataires de votre jardin. Testez les liens sonores qui figurent dans cet article d’Actibulles.

Roitelet Huppé
Roitelet huppé
Tarin des aulnes
Tarin des Aulnes

8 – La stratégie de la mangeoire

Si vous installez une mangeoire, vous faites coup double : d’une part, vous aidez les oiseaux à traverser l’hiver en leur assurant des repas réguliers. D’autre part, la mangeoire est un lieu privilégié pour observer les oiseaux, à condition de rester discret bien sûr.

Dans cet article, nous vous proposons de fabriquer une mangeoire. Vous pourrez l’installer sur un piquet ou la suspendre à un arbre.

Quels sont les oiseaux que j’ai le plus de chance d’apercevoir ?

Chez vous, vous pourrez facilement observer les mésanges (bleues, noires, huppées, à longues queues, charbonnières) mais également la Sittelle Torchepot, les tarins, les verdiers, les bruants, les serins, les chardonnerets élégants etc.

Sitelle Torchepot

Et si je n’ai pas de jardin ?

Si vous habitez en appartement, ce n’est pas un souci. Posez simplement votre mangeoire sur un appui de fenêtre, ajoutez quelques aliments dont les oiseaux sont friands et patientez… Pour vos enfants qui guetteront leurs allées et venues, et parfois leurs luttes pour obtenir la meilleure place, ce sera un spectacle dont ils ne se lasseront pas !

Chardonneret élégant

Apprenez à vos enfants à observer les oiseaux sans les déranger. Cela signifie parler à voix basse, ne pas les chasser et rester à l’écart de leur nids et de leurs aires d’alimentation.

Durant vos balades, où que vous soyez, profitez-en pour montrez les oiseaux à vos enfant. Aidez-les à se souvenir des noms et à prendre l’habitude d’observer leur environnement.

9 – Construisez votre propre mangeoire

Prenez le temps de construire une mangeoire avec vos enfants. Laissez-les vous aider à la remplir et à l’installer, et faites le suivi des oiseaux qui visitent votre jardin.

La mangeoire peut être réalisée de façon très simple. Ce doit être un endroit abrité de la pluie, du vent et des chats ! Mais ouvert sur les côtés, sinon les oiseaux se méfieraient et risqueraient de ne pas y venir.

Vous pouvez la faire de façon très simple avec de simples planchettes, l’une formant le toit et l’autre le plancher. Pensez à placer une latte sur le devant pour empêcher le vent de souffler les miettes à l’extérieur.

Voici quelques exemples de mangeoires à réaliser :

Vous pouvez également opter pour des systèmes plus simples en achetant ou en fabriquant des boules de graisse. En hiver, les oiseaux des jardins apprécient ces boules de graisse, surtout lors des vagues de froid, mais il est préférable de retirer le filet qui les entoure.

Et si vous n’êtes pas bricoleur ?

Si vous n’êtes absolument pas bricoleur, pas de panique. Une simple bouteille en plastique peut se transformer en mangeoire le temps d’un hiver !

10 – Que faut-il donner à manger aux oiseaux ?

D’une façon générale, évitez les aliments  trop salés et le pain sec. Vous pouvez déposer vos restes de repas (comme le riz bouilli, les gâteaux rassis, les pommes de terre cuites, les croûtes de fromage, etc.) . Les oiseaux sont également friands de graisses animales ou végétales (beurre et margarine). Vous pouvez bien entendu acheter des graines dans le commerce.

Evitez de mettre trop de nourriture en même temps, distribuez-là au fur et à mesure pour éviter qu’elle ne pourrisse.

Pensez également à l’eau car lorsqu’il gèle, il est très difficile pour les oiseaux de trouver un endroit où s’abreuver. (pensez à briser la glace de votre abreuvoir)

Des printemps sans chant d’oiseaux ?

Toutes les études montrent à quel point la biodiversité a pris du plomb dans l’aile ces vingt dernières années.

Environ un tiers des des passereaux, notamment des oiseaux de plaine, ont disparu de nos campagnes ces vingt dernières années, selon les observations du CNRS. Le principal facteur de cette diminution catastrophique est l’agrochimie.

Participons à la sensibilisation des plus jeunes

L’action éducative, la compréhension des écosystèmes et la mise en évidence de leur fragilité  sont indispensables pour agir sur les comportements et développer des attitudes responsables allant dans le sens du respect du vivant.

À une époque où de nombreux enfants vivant en villes sont sous-exposés au monde naturel, l’observation des oiseaux est un moyen peu coûteux et facile d’accès pour en faire une activité de plein air avec eux.

Une activité bénéfique pour les enfants

C’est une activité qui engage leur esprit, leur sens et leur conscience. Elle permet une exploration libre et peut être adaptée aux besoins de tout âge. De façon très naturelle, les enfants sensibilisés à cette biodiversité seront porteurs de ces valeurs.

Envoyez-nous vos plus belles photos

Immortalisez vos séances d’observation ainsi que les beaux moments passés en famille. Partagez avec les lecteurs d’Actibulles vos plus belles découvertes, vos plus jolies photos ou encore les mangeoires les plus insolites que vous avez fabriquées ! N’oubliez pas d’indiquer le prénom des petits aventuriers de la nature s’ils apparaissent sur la photo 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
    11
    Partages
  • 2
  •  
  • 9
  •